L’IMPLANTATION FINALE

La logique de l’implantation finale :

  • Respect des contraintes techniques (distance entre éoliennes, recul par rapport aux faisceaux hertziens, recul par rapport à la départementale…).
  • Distance par rapport aux habitations supérieure à 700 mètres, engagement d’EOLFI en accord avec la volonté des membres du comité de suivi.
  • Implantation en partie en parcelles communales
  • Respect d’une contrainte angulaire de 1,5° par rapport au radar militaire de Dijon-Longvic.
  • Aspect écologique : implantation en parcelle boisée privilégie des boisements qui vont subir des coupes ayant déjà fait l’objet d’une partielle replantation et les conifères où les enjeux écologiques sont moins élevés.
  • Aspect Paysager : recul important par rapport à la ville de Gray, et distance supérieure à 1300 mètres par rapport aux plus proches habitations du centre-bourg de Chargey-lès-Gray.
  • Eoliennes de 200 m bout de pale : rentabilité économique et production plus importante.
impl1

La différence 180/200 m bout de pale sur le plan paysager (depuis le Musée du Baron à Gray) :

impl3
180 m
impl4
200 m

La différence 160/180/200 m bout de pale sur le plan acoustique :

impl5

A partir de 5,5 m/s, les courbes de bruit se rejoignent.

Sur le site de Chargey-lès-Gray, la vitesse moyenne du vent à hauteur de moyeu est supérieure à 5 m/s.

Pour des vitesses de vent moyenne, le niveau de bruit émis par les éoliennes ne dépend pas, pour un même modèle d’éolienne, de la hauteur bout de pale.

La différence 160/180/200 m bout de pale sur le plan de la production d’électricité renouvelable :

Passage de 160 à 180 m bout de pale

  • Augmentation de la production électrique de 12%
  • 1500 personnes en plus alimentées en électricité

Passage de 180 à 200 m bout de pale

  • Augmentation de la production électrique de 27%
  • 3750 personnes en plus alimentées en électricité

Différences de production

À 160 m bout de pale :

  • Production annuelle : 30 150 000 kWh
  • Consommation d’environ 12 000 personnes*

À 180 m bout de pale :

  • Production annuelle : 33.860.000 kWh
  • Consommation d’environ 13 500 personnes*

À 200 m bout de pale :

  • Production annuelle : 43.130.000 kWh
  • Consommation d’environ 17 250 personnes*